Dispositifs de financement 2024

,

Cliquez sur l’image pour retrouver une synthèse des dispositifs de financement proposés par l’OFB en 2024 mobilisables par les acteurs de Guyane, ainsi que les personnes ressources à contacter pour toute question relative au financement de vos projets !

(c) Yoann GRAND / CCOG

Redécouvrez nos autres actualités en lien avec les dispositifs de soutien financiers proposés par l’OFB :

Un guide des financements des projets en faveur de la biodiversité dans les Outre-mer français !

,

L’Office français de la biodiversité (OFB) dans le cadre du programme TeMeUm (Terres et Mers Ultramarines) et en partenariat avec l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN International), a conçu ce guide à destination des porteurs de projets installés dans les territoires d’Outre-mer français en recherche de financements pour la mise en place d’actions en faveur de la biodiversité.

Sans être exhaustif, cet ouvrage a pour objectif de dresser un panorama des différents types d’aides et de faciliter l’accès aux financements pour les acteurs de la biodiversité ultramarine.e guide s’adresse aux porteurs de projets installés dans les territoires d’Outre-mer français en recherche de financements pour la mise en place d’actions en faveur de la biodiversité.

Le guide est accessible en cliquant sur le lien ci-après : https://www.ofb.gouv.fr/sites/default/files/Fichiers/Plaquettes%20et%20rapports%20instit/TeMeUm-guide-financement.pdf

Economie et Biodiversité

Une équipe dédiée aux projets « Économie et biodiversité » en Guyane.

Depuis fin 2019, une équipe de l’Office français de la biodiversité (OFB) accompagne des projets de développement économique pour et par la biodiversité. Elle intervient en priorité dans les Outre-mer mais également sur l’ensemble du territoire hexagonal.

L’utilisation des plantes dans la cosmétique, l’agroécologie ou encore l’écotourisme sont autant d’activités économiques qui s’appuient sur la biodiversité tout en pouvant lui être bénéfique. Pour démontrer par l’exemple qu’économie et biodiversité peuvent être compatibles, le nouveau dispositif « ingénierie de projet, économie et biodiversité » a été mis en place.

Constituée de trois personnes, l’équipe d’ingénierie de projets « économie et biodiversité » de l’OFB est localisée à Cayenne (Guyane française). De compétence nationale, elle a pour mission d’appuyer la mise en œuvre d’actions concrètes pour un développement économique pour et par la biodiversité. Elle travaille au quotidien avec les collectivités, les services de l’Etat, les chambres consulaires et des porteurs de projets.

L’équipe se positionne essentiellement sur du pré-amorçage et de l’amorçage des projets, que ce soit en appui à la création d’activités économiques ou de structuration de filières. L’appui de l’OFB doit permettre le passage de l’idée au projet, à la fois sur une meilleure intégration de la biodiversité dans les modèles économiques que pour la mobilisation des outils techniques et financiers nécessaires à leur mise en œuvre.
Elle travaille d’ores et déjà sur plusieurs projets prometteurs : le développement d’un pôle agroécologique et d’une filière d’huîtres de mangrove en Guyane ou encore la valorisation des plantes aromatiques et à parfum.
D’autres filières sont potentiellement concernées comme par exemple le biomimétisme, les écomatériaux, la chimie verte etc.

Mobilisation de la société et appui aux acteurs

L’Office français de la biodiversité a pour mission la mobilisation de l’ensemble de la société en faveur de la biodiversité. Son rôle de levier auprès des acteurs, décideurs et des citoyens doit contribuer à réduire les pressions exercées sur la faune, la flore et leurs habitats tout en multipliant les contributions positives. Pour ce faire, l’établissement entend faire monter le sujet biodiversité dans l’opinion publique et créer les conditions optimales pour favoriser l’engagement de tous.

APPUI AUX COLLECTIVITES ET AUX ACTEURS DU TERRITOIRE

  • Assainissement & Eau potable

L’OFB apporte son concours financier à l’Etat pour la réalisation d’études ou de travaux d’infrastructures et d’équipements collectifs d’assainissement et d’alimentation en eau potable. Pour la période 2019-2022, l’OFB participe à hauteur de 10.4 millions d’euros au fonds interministériel pour la transformation de la Guyane (géré par le Programme des Interventions Territoriales de l’Etat, PITE).

Sur les 18 projets en cours sur l’ensemble du territoire (Maripasoula, Grand Santi, Iracoubo, Saül, Île de Cayenne, etc), 12 concernent l’eau potable et 6 l’assainissement.

Dans le cadre du plan France Relance, l’OFB a bénéficié pour 2021/2022 d’une enveloppe de 85 millions d’euros dont 47 M€ au titre du plan d’actions Eau en Outre-mer, pour les infrastructures d’eau et d’assainissement dans les départements et régions d’Outre-mer. En Guyane, ce sont plus de 10 projets financés à 80 % pour un montant global de 8.4 millions d’euros.

 

  • Appels à projet

L’OFB lance régulièrement des appels à projet en faveur de la biodiversité. Actuellement une vingtaine de projets sont réalisés, portés en majorité par des associations locales, et représentant un financement de 800 000 €. Ils touchent à l’amélioration des connaissances, à la sensibilisation, ou à la conservation de la biodiversité. Exemples de de projets soutenus par l’OFB dans le cadre de l’appel à projet « Initiatives pour la reconquête de la biodiversité ».

  • Projet «Centre des Savoirs de la Forêt Panakuh » de l’association Panakuh & Nature Rights. Chantier de solidarité avec Peuple en Harmonie.
  • Projet « Arriba», Alerte au Risque relatif aux Interactions bloquant les Arribadas, porté par le WWF en partenariat avec le CRPMEM.  Suivi Argos des tortues olivâtres pour anticiper les arribadas.
  • Projet «La découverte de la biodiversité des milieux aquatiques guyanais en kayak » de l’association de sports de plein air en Guyane (ASPAG) soutenu par l’OFB. Livret d’animations à destination des scolaires et du grand-public.

 

  • Les Atlas de la Biodiversité Communale

Depuis 2017, plus de 2 400 communes ont bénéficié de l’aide financière de l’OFB pour réaliser leur Atlas de la Biodiversité Communal (ABC).

Un ABC est un inventaire des milieux et espèces présents sur un territoire donné. Il implique l’ensemble des acteurs d’une commune (élus, citoyens, associations, entreprises, …) en faveur de la préservation du patrimoine naturel. La réalisation de cet inventaire permet de cartographier les enjeux de biodiversité à l’échelle de ce territoire. Plus qu’un simple inventaire naturaliste, un ABC est donc un outil d’information et d’aide à la décision pour les collectivités, qui facilite l’intégration des enjeux de biodiversité dans leurs démarches d’aménagement et de gestion.

Quatre projets d’ABC ont vu le jour en Guyane, dans les communes de Saül (2018), Mana (2019), Papaïchton (2019) et Rémire-Montjoly (2021). Les communes situées dans le périmètre du Parc amazonien, Saül et Papaïchton, se sont associées au Parc, qui coordonne ces deux projets. Les ABC de Mana et Rémire-Montjoly sont quant à eux coordonnés par le GEPOG, une association qui était déjà partenaire de ces deux communes pour différents projets.